Sainte-Claire Vevey EERV – Atelier théologique : que voulons-nous vivre en ce lieu ?

Nous étions quatre personnes, à l’atelier théologique du jeudi 5 octobre ; après une introduction biblique – « Œuvrer aux œuvres de Dieu », nous était soumise les questions :

« A Sainte-Clarie, aujourd’hui, avec son histoire propre et dans notre société pluraliste, comment traduire les fondamentaux théologiques du protestantisme en une pratique, notre pratique ? Qu’est-ce que j’aimerais voir et vivre aux différents endroits dans cette église …»

Chaque participant, après un moment de réflexion, a guidé les autres à travers « son » église.

Voici les quatre visites guidées :

  1. « Une église qui me fait rencontrer le Christ en l’autre, dans la communauté … et en moi. Une église où la Parole est partagée, notamment à travers des discussions autour de la foi et de la Bible. Un lieu de bénédiction : c’est confortable, il fait chaud, je suis à l’aise. Il y a un prière régulière. Les uns et les autres peuvent s’exprimer avec l’art, le symbole … et aussi la parole. La créativité a sa place : « Louez-le avec tous les instruments. » Comment tenir la tension entre histoire et modernité ? Que communiquer, et comment, avec le dehors ? Récolter du fruit, vivre de la convivialité, faire des rencontres, ce qui implique une ouverture vers la mobilité et la diversité, de la couleur ! Où est le nouveau cœur, au centre ? En final, un lieu qui redonne du sens et de l’énergie. »
  2. « La porte est ouverte, une ouverture à la diversité, un lieu d’accueil et de convivialité, qui fait place aux arts, à la musique, à la louange, à la joie pascale. S’y vit une diversité des expressions, et les enfants sont « assis » parmi nous. La nourriture spirituelle, un enseignement « élargi et renouvelé », nous pouvons approfondir nos racines, ce qui porte et nous permet à tenir debout. Des repas bienfaisants, ici en l’église, du partage et des échanges, ce qui permet un rapprochement des fidèles, des veillées de prière, quand la vie l’impose, des concerts, tout cela en un esprit œcuménique.»
  3. « Être là pour son prochain, tendre la main, aider les pauvres, dans la Passion de la Parole, dans la joie du chant, de la musique, de la danse et de l’improvisation. J’aimerais aussi peindre, nous pourrions même peindre à partir de la Parole. Une église participative, des ateliers qui donnent du sens, un partage tout simple, de toutes nos spécialités. Il y a un coin de prière et de méditation, un espace de « théâtre liturgique », une sorte de « cabaret », dans le bon sens du terme. Donc comment transformer ce qui est encore très austère un quelque chose de cosy ? »
  4. « Bienvenue, qui tu sois, tel que tu es ! Regarde comment c’est beau, écoute et sens ! Un accueil et une sortie bienfaisants ; goûtez comment Dieu est bon. Venez avec nous, tous, avec les enfants, partageons et dansons ensemble, toujours orientés par la Parole. Dieu, tu aimerais le voir ? Regarde la croix ! Tu renonces à voir, donc crois … et qu’est-ce qui tient ? L’amour ! J’expose et je m’expose, et je t’invite à faire de même. Communiquer, communier … »

L’esprit Sainte-Claire Vevey – Tout sauf ce qui ne veut pas tout

L’esprit de Sainte-Claire Vevey ne m’appartient pas, mais je peux quand même en rêver et inviter tout le monde à faire de même. De toute façon il n’appartient à personne d’autre qu’à l’Esprit lui-même ; celui cependant, nous devons l’accueillir et interpréter. Ce dont je rêve, le voici :

« Sainte-Claire Vevey souhaite accueillir toute activité qui souhaite accueillir Dieu en sa parole. En elle-même, elle ne sait pas comment cela se fait. Elle a donc besoin de recevoir les expériences qui, avec elle, se mettent à la recherche. Elle n’exclue personne, sauf des gens qui excluent des personnes qui cherchent comme elle. Et elle ne veut pas non plus des activités qui excluent ; même les enfants, surtout eux, sont les bienvenus. C’est aux activités de s’adapter à leurs publics et non pas aux publics de s’adapter aux activités. Sainte-Claire Vevey veut accueillir l’Esprit tel qu’il souffle, sur les voies de la parole telle que transmise par la bible. Sainte-Claire Vevey n’exclue rien, sauf ce qui exclue, par manque d’amour et de miséricorde. C’est une interprétation de ce qui est biblique, Sainte-Claire Vevey en est consciente ; elle ne pourra donc pas faire autrement qu’exclure, tout ce qui exclue. En sa pauvreté, l’esprit de Sainte-Claire Vevey accepte tout. »

Armin Kressmann 2017