Culte Cantate dimanche 17 juin 2018 10h

Dimanche 17 juin, à 10h, église Sainte-Claire.

Bienvenue à ce culte avec la participation du choeur Cantate qui interprète la messe n°192 de Josef Gabriel Rheinberger (1839-1901) sous la direction de D. Bacszinszky et avec D. Chappuis à l’orgue.

Si vous avez envie de participer comme choriste, contactez svp le secrétariat paroissial, 021 925 37 20, mardi-jeudi-vendredi, 9h-11h, pour obtenir les informations utiles.

Fenêtre sur Noël et culte en chantier, vendredi 22 décembre dès 17h, Sainte-Claire Vevey

Fenêtre sur Noël et culte en chantier, vendredi 22 déc.

17h-19h Un moment de partage pour tous ceux et celles qui s’engagent dans notre Église : parole, peinture, chant, fromage, chocolat, thé, vin … amitié et remerciements

19h-19h45 Culte en chantier

“En entendant ces mots, un des convives dit à Jésus : « Heureux qui prendra part au repas dans le Royaume de Dieu ! » Il lui dit : « Un homme allait donner un grand dîner, et il invita beaucoup de monde. A l’heure du dîner, il envoya son serviteur dire aux invités : Venez, maintenant c’est prêt.  »Alors ils se mirent à s’excuser tous de la même façon. Le premier lui dit : Je viens d’acheter un champ, et il faut que j’aille le voir ; je t’en prie, excuse-moi. Un autre dit : Je viens d’acheter cinq paires de bœufs et je pars pour les essayer ; je t’en prie, excuse-moi. Un autre dit : Je viens de me marier, et c’est pour cela que je ne puis venir. A son retour, le serviteur rapporta ces réponses à son maître. Alors, pris de colère, le maître de maison dit à son serviteur : Va-t’en vite par les places et les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux.” (Luc 14,15-21 TOB)

Culte en chantier 27 octobre 2017, 19h Sainte-Claire Vevey – « Au commencement »

« Au commencement … » …

« Au commencement Dieu créa les cieux et la terre … »

… c’est ce qui est écrit au commencement, au commencement de la bible … au commencement de l’Ancien Testament

Au commencement …

« Au commencement était la Parole, et la Parole était auprès de Dieu, et la Parole était Dieu … »

… c’est ce qui est écrit au commencement du Nouveau Testament

Au commencement …

« La grâce et la paix nous sont données de la part de Dieu, notre Père, et du Seigneur Jésus Christ. »

… c’est ce qui est au commencement de chaque culte

Au commencement … on se dit « bonjour » … on se demande « comment vas-tu » … et on se bénit, les uns les autres …

Accueil mutuel et chant

C’est un commencement, ce soir, le commencement d’une vie nouvelle :

Pourquoi sommes-nous là ?

De quoi avons-nous besoin ?

Quelle sont nos peines et nos joies ?

Que voulons-nous faire ensemble ?

Et chacun, chacune pour soi ?

Maintenant, demain, tout au long de notre vie ?

Seigneur de quoi as-tu besoin ?

Ici et maintenant, en ce moment même ?

Ce culte, c’est le premier d’une nouvelle vie … quelque soit notre âge …

Dites-moi, de quoi avez-vous besoin pour recommencer ?

En suit une liturgie spontanée, avec selon les besoins exprimés :

Louange, psaume … chant

Confessions … du péché, de la foi

Lecture biblique

Partage de la parole

Communion … partage du pain

Intercession, Notre Père

Bénédiction

Sainte-Claire Vevey EERV – Atelier théologique : que voulons-nous vivre en ce lieu ?

Nous étions quatre personnes, à l’atelier théologique du jeudi 5 octobre ; après une introduction biblique – « Œuvrer aux œuvres de Dieu », nous était soumise les questions :

« A Sainte-Clarie, aujourd’hui, avec son histoire propre et dans notre société pluraliste, comment traduire les fondamentaux théologiques du protestantisme en une pratique, notre pratique ? Qu’est-ce que j’aimerais voir et vivre aux différents endroits dans cette église …»

Chaque participant, après un moment de réflexion, a guidé les autres à travers « son » église.

Voici les quatre visites guidées :

  1. « Une église qui me fait rencontrer le Christ en l’autre, dans la communauté … et en moi. Une église où la Parole est partagée, notamment à travers des discussions autour de la foi et de la Bible. Un lieu de bénédiction : c’est confortable, il fait chaud, je suis à l’aise. Il y a un prière régulière. Les uns et les autres peuvent s’exprimer avec l’art, le symbole … et aussi la parole. La créativité a sa place : « Louez-le avec tous les instruments. » Comment tenir la tension entre histoire et modernité ? Que communiquer, et comment, avec le dehors ? Récolter du fruit, vivre de la convivialité, faire des rencontres, ce qui implique une ouverture vers la mobilité et la diversité, de la couleur ! Où est le nouveau cœur, au centre ? En final, un lieu qui redonne du sens et de l’énergie. »
  2. « La porte est ouverte, une ouverture à la diversité, un lieu d’accueil et de convivialité, qui fait place aux arts, à la musique, à la louange, à la joie pascale. S’y vit une diversité des expressions, et les enfants sont « assis » parmi nous. La nourriture spirituelle, un enseignement « élargi et renouvelé », nous pouvons approfondir nos racines, ce qui porte et nous permet à tenir debout. Des repas bienfaisants, ici en l’église, du partage et des échanges, ce qui permet un rapprochement des fidèles, des veillées de prière, quand la vie l’impose, des concerts, tout cela en un esprit œcuménique.»
  3. « Être là pour son prochain, tendre la main, aider les pauvres, dans la Passion de la Parole, dans la joie du chant, de la musique, de la danse et de l’improvisation. J’aimerais aussi peindre, nous pourrions même peindre à partir de la Parole. Une église participative, des ateliers qui donnent du sens, un partage tout simple, de toutes nos spécialités. Il y a un coin de prière et de méditation, un espace de « théâtre liturgique », une sorte de « cabaret », dans le bon sens du terme. Donc comment transformer ce qui est encore très austère un quelque chose de cosy ? »
  4. « Bienvenue, qui tu sois, tel que tu es ! Regarde comment c’est beau, écoute et sens ! Un accueil et une sortie bienfaisants ; goûtez comment Dieu est bon. Venez avec nous, tous, avec les enfants, partageons et dansons ensemble, toujours orientés par la Parole. Dieu, tu aimerais le voir ? Regarde la croix ! Tu renonces à voir, donc crois … et qu’est-ce qui tient ? L’amour ! J’expose et je m’expose, et je t’invite à faire de même. Communiquer, communier … »

Sainte-Claire Vevey EERV Fête d’offrande – Dimanche 12 novembre 10h

Fête d’offrande de la paroisse réformée de Vevey,

dimanche 12 novembre

10h culte de reconnaissance et d’engagement au don

Suivi d’un apéritif savoureux et un moment de partage.

Comment l’argent récolté est-il utilisé ?

Une part pour pour la paroisse, – ce qu’on appelle l’Église locale -, ses projets, dont Sainte-Claire, son fonctionnement, les salaires (la secrétaire et l’intendant-concierege), l’accueil, la formation, les jeunes et les enfants, etc.

Une part pour la région, l’Église cantonale (EERV) et les Églises réformées romandes, la catéchèse, la solidarité et la formation des adultes régionales et cantonales, les aumôneries, le journal Réformés, les émissions religieuses de télévision et de radio, la formation des ministres, le dialogue œcuménique et interreligieux.

Et une part pour la solidarité universelle, les œuvres d’entraide, la collaboration avec les Églises notamment réformées dans le monde entier, symboliquement l’Église universelle.

Au commencement, un chantier : Genèse 1 (Gn 1) – Sainte-Claire Vevey

1 1 Au commencement Dieu créa les ciels et la terre. 2 La terre était tohu-et-bohu, sans forme et vide, et l’obscurité couvrait les faces de l’abîme, de l’océan primitif.

[ Poser la pâte à modeler, ou l’argile, sur le plateau et la pétrir]

Mais le souffle de Dieu planait sur la surface des eaux. 3

Alors Dieu dit : « Que la lumière sera ! »

[ Façonner la pâte à modeler et présenter la lumière ]

Et c’est la lumière.

4 Dieu voit la lumière et constate que la lumière est une bonne chose.

[ Poser la lumière et la séparer du reste ]

Et il sépare la lumière de l’obscurité.

5 Dieu nomma la lumière jour et l’obscurité nuit.

C’est un soir, puis un matin ; ce fut le premier jour.

6 Dieu dit encore : « Qu’il y ait un plafond au milieux des eaux, pour séparer les eaux en deux masses ! »

[ Séparer les eaux ]

7 Et cela se réalisa. Dieu fit ainsi le plafond qui sépare les eaux d’en bas des eaux d’en haut. 8 Il nomme le plafond : « Ciels ».

C’est un soir, puis un matin ; ce fut le deuxième jour.

9 Dieu dit encore : « Que les eaux qui sont au-dessous des ciels se rassemblent en un lieu unique pour que le continent paraisse ! »

[ Façonner le continent, la terre ferme ]

Et cela se réalisa.

10 Dieu nomme le continent « Terre » et la masse des eaux « Mer »,

et il constate que c’est une bonne chose.

11 Dieu dit alors : « Que la terre produise de la végétation : des herbes produisant leur semence, et des arbres fruitiers des fruits dont chaque espèce porte ses propres graines ! »

[ Façonner des plantes et des arbres ]

Et cela se réalisa.

12 La terre fait pousser de la végétation : des herbes produisant leur semence, espèce par espèce, et des arbres des fruits avec leurs graines, pépins ou noyaux.

Dieu constate que c’est une bonne chose.

13 C’est un soir, puis un matin ; ce fut le troisième jour.

14 Dieu dit encore : « Qu’il y ait des lumières dans le ciel pour séparer le jour de la nuit ; qu’elles servent à déterminer les fêtes, ainsi que les jours et les années du calendrier ; 15 et que du haut des ciels elles éclairent la terre ! »

[ Façonner soleil, lune et étoiles ]

Et cela se réalisa.

16 Dieu fait ainsi les deux principales lumières : la grande, le soleil, pour présider au jour, et la petite, la lune, pour présider à la nuit ; et il ajoute les étoiles.

17 Il les place dans les ciels pour éclairer la terre,

18 pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière de l’obscurité.

Dieu constate que c’est une bonne chose.

19 C’est un soir, puis un matin ; ce fut la quatrième journée.

20 Dieu dit encore : « Que les eaux grouillent d’une foule d’êtres vivants, et que les oiseaux s’envolent dans les ciels au-dessus de la terre ! ».

[ Façonner poissons et oiseaux ]

21 Dieu créa les grands crocodiles et tous les animaux qui se faufilent et grouillent dans les eaux, de même que toutes les espèces d’oiseaux.

Et il constate que c’est une bonne chose.

22 Dieu les bénit en disant : « Que tout ce qui vit dans les eaux se multiplie et peuple les mers ; et que les oiseaux se multiplient sur la terre ! »

23 C’est un soir, puis un matin ; ce fut le cinquième jour.

24 Dieu dit encore : « Que la terre produise toutes les espèces de bêtes : animaux domestiques, petites bêtes et animaux sauvages de chaque espèce ! »

[ Façonner animaux sauvages et domestiques ]

Et cela se réalisa.

25 Dieu fit ainsi les diverses espèces d’animaux sauvages, d’animaux domestiques et de petites bêtes. Et il constate que c’est une bonne chose.

26 Dieu dit enfin : « Faisons l’être humain, le « l’argileux » ; à notre image, selon notre ressemblance !

Qu’il gouvernera le poisson de la mer, l’oiseau des ciels, la bête sur la terre, les gros animaux et les petites bêtes qui se meuvent au ras du sol ! »

[ Façonner l’être humain … homme et femme ]

27 Dieu crée l’être humain, « l’argileux », à sa réplique,

à l’image de lui-même, il le crée ;

il les crée homme et femme.

28 Puis Dieu les bénit et il leur dit :

« Ayez des enfants, devenez nombreux, peuplez toute la terre et conquérez-la ; soyez les maîtres des poissons dans la mer, des oiseaux dans les ciels et de tous les animaux qui se meuvent sur la terre. »

29 Et il ajouta : « Sur toute la surface de la terre, je vous donne les plantes produisant des graines et les arbres qui portent des fruits avec pépins ou noyaux. Leurs graines ou leurs fruits vous serviront de nourriture. 30 De même, je donne l’herbe verte comme nourriture à tous les animaux terrestres, à tous les oiseaux, à toutes les bêtes qui se meuvent au ras du sol, bref à tout ce qui vit. »

Et cela se réalisa.

31 Dieu constate que tout ce qu’il avait fait était une très bonne chose.

C’est un soir, puis un matin ; ce fut le sixième jour.

2 1 Ainsi sont achevés les ciels, la terre et tout ce qu’ils contiennent.

2 Dieu achève au septième jour son œuvre, ce qu’il avait fait,

et se repose.

le septième jour de tout son travail.

3 Dieu bénit le septième jour, il le consacre ; oui, en lui il se repose de tout son oeuvre de Créateur.

4 Voilà l’enfantement des ciels et de la terre, leur création,

au jour de faire du Seigneur le Dieu de la terre et des ciels.

Sainte-Claire Vevey, culte d’inauguration de l’orgue, dimanche 24 septembre à 10h

Une église du nom de Sainte-Claire, un orgue richement restauré et un texte biblique qui nous est donné pour le culte d’inauguration de cet instrument :

“Un notable interrogea Jésus : « Bon maître, que dois-je faire pour recevoir la vie éternelle en partage ? » Jésus lui dit : « Pourquoi m’appelles-tu bon ? Nul n’est bon que Dieu seul. Tu connais les commandements : tu ne commettras pas d’adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne voleras pas, tu ne porteras pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère. » Le notable répondit : « Tout cela, je l’ai observé dès ma jeunesse. » L’ayant entendu, Jésus lui dit : « Une seule chose encore te manque : tout ce que tu as, vends-le, distribue-le aux pauvres et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens, suis-moi. » Quand il entendit cela, l’homme devint tout triste, car il était très riche. Le voyant, Jésus dit : « Qu’il est difficile à ceux qui ont les richesses de parvenir dans le Royaume de Dieu ! Oui, il est plus facile à un chameau d’entrer par un trou d’aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu. » Les auditeurs dirent : « Alors, qui peut être sauvé ? » Et lui répondit : « Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. » Pierre dit : « Pour nous, laissant nos propres biens, nous t’avons suivi. » Il leur répondit : « En vérité, je vous le déclare, personne n’aura laissé maison, femme, frères, parents ou enfants, à cause du Royaume de Dieu, qui ne reçoive beaucoup plus en ce temps-ci et, dans le monde à venir, la vie éternelle. »” (évangile selon Luc 18,18-30 TOB)

Parfois les coïncidences nous laissent perplexes et une rencontre comme celle entre l’histoire de Claire d’Assise et l’évangile du jour que le lectionnaire, la liste des lectures dominicales, nous propose devient signe : il y a fête, et en ce moment de fête nous sommes renvoyés à nos pauvretés. C’est en celles-ci, semble-t-il, que Dieu veut nous rencontrer. Laissons-nous donc surprendre et en nos faiblesses, nos manques, vides et failles, faisons place à celui qui nous invite au partage de son Royaume.

Rendez-vous nous est donné, le dimanche 24 septembre, à 10h à l’Église de Sainte-Claire à Vevey.